top of page
Rechercher

L'auto-sabotage, vous connaissez ?

Les croyances s’autoréalisent

Nos croyances sont un des moyens les plus puissants pour communiquer avec notre inconscient. En adoptant une croyance, consciemment ou non, c’est comme si nous donnions l’ordre à notre cerveau de tout faire pour la confirmer. Nous nous plaçons en condition pour qu’elle se réalise, en mettant en place les filtres perceptuels appropriés. Nous indiquons à notre cerveau de ne nous communiquer que les informations qui vont confirmer nos pensées. Nous ne verrons, entendrons, et comprendrons que ce qu’il faut voir, entendre et comprendre pour ne pas avoir à nous détromper.

Prenons un exemple concret : vous avez eu une enfance malheureuse, et vous en êtes arrivé à concevoir la croyance qu’en général, les gens sont méchants et indignes de confiance. A priori, votre façon de percevoir votre environnement va tout faire pour confirmer ce que vous pensez.

Pour vous protéger, vous deviendrez méfiants et agressifs de nature, et ce type de comportement ne vous aidera pas à vous faire des amis. En fait, il se pourrait même que les gens tentent de vous éviter (personne n’aime les gens susceptibles et agressifs). Et cet état de fait va encore venir renforcer vos croyances que les autres ne valent pas le coup, et ne sont pas dignes de confiance. Votre croyance s’auto-réalise dans un cercle vicieux.

Adopter une croyance limitante, c’est de l’autosabotage. C’est programmer son échec. C’est se condamner à la médiocrité. C’est s’interdire de saisir une opportunité ou de tenter sa chance. C’est entrer dans une spirale vicieuse dont il devient de plus en plus dur de s’extraire. Les croyances limitantes vous empêchent de vous donner à fond, de laisser s’exprimer tout votre potentiel et de déployer toutes vos ressources.


Mes mots négatifs et expressions « pièges » familiers :

Quelles sont celles qui me sont familières ?


« C’est une mauvaise idée »

« C’est pas faux »


« C’est pas mal »


« Le problème c’est …..»

« Je ne suis pas capable… »

« Je ne mérite pas …. »

« Pourquoi pas ? »

« De toute façon, je n’y arriverai jamais »

« Pourquoi moi ? »

« Qu’est-ce que j’ai fait au ciel pour... ? »

« Ça tombe toujours sur moi »

« C’est toujours pareil »

« Quelle journée de merde ! »

« Ça arrive toujours au mauvais moment » (comme s’il y avait des ‘bons moments’ pour les choses compliquées...)

« Je rate toujours tout »


« Je ne suis capable de rien »


ET SI ON REMPLACAIT UNE OU DEUX CROYANCES LIMITANTES PAR DES CROYANCES POSITIVES.....?








15 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page