Rechercher
  • Christine Alexandre

Culpabilité ...comment ? ....

Mis à jour : mars 15

Sortir du sentiment de culpabilité


Je fais la distinction entre être coupableet se sentir coupable. « Être coupable » repose sur un fait objectif et relève des tribunaux ; « se sentir coupable », procède d’un sentiment.

.

Le sentiment de culpabilité, d’avoir « fait quelque chose de mal », nous vient sans doute de l’enfance, ce temps béni, où nous « faisions des bêtises », où nous nous faisions réprimander, gronder ou punir. L’aspect positif de ce sentiment, c’est qu’il montre notre sens des responsabilités.

La culpabilité est utile mais dans quelle mesure ? Etre capable de se sentir coupable est une chance. Grâce à elle, nous pouvons identifier certains de nos actes qui ne correspondent pas à certaines de nos valeurs. Mais dans la durée, la culpabilité ronge. Comment utiliser la culpabilité puis comment s’en défaire ?

Première étape : Noter sa colère. Prenez une feuille et laissez vous aller. Notez toute cette colère envers vous et la situation. Notez ce qui vous semble injuste, cruel, idiot…

Deuxième étape : La culpabilité n’a pas pour but de nous « auto-punir » ! Elle doit nous faire grandir. Quand elle est correctement utilisée, elle nous apporte une leçon positive et constructive pour nous et notre entourage. Répondez à cette question : Que ferez-vous différemment la prochaine fois ?

Troisième étape : La plupart du temps, même si nous identifions ce que nous ne ferons plus jamais de la même manière, le sentiment de culpabilité est toujours là. Pour en sortir, posez-vous ces questions : Imaginez que vous ayez un ange gardien ou qu’une part de vous sait ce qui est bon pour vous. Imaginez qu’il vous ait mis dans cette situation pour votre bien. Quelle serait cette raison positive ? Que voulait-il vous faire apprendre ? Quel cadeau se cache derrière cette situation ? En quoi ce qui est arrivé est une chance et qu’est-ce que vous en tirez de positif ?

En creusant, vous serez surpris de voir tout ce qui se cache d’utile derrière la culpabilité. Une fois que vous avez identifiez ce que vous ferez différemment la prochaine fois et que vous avez donné du sens (positif) à ce que vous avez fait, la culpabilité n’a plus de raison d’être et souvent disparait. Cela peut aller très vite.

Respectez bien chacune des étapes sans en oublier une. « Le sentiment de culpabilité est un aiguillon puissant. »

17 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout